Chendance est né de la rencontre de Patricia Chen, artiste sino-américaine-bordelaise protéiforme au parcours éclectique avec des étudiants de l’école des beaux-arts de Bordeaux (ebabx) et du Conservatoire de Bordeaux.

 

De 2003 à 2006 en résidence régulière à l’Imprimerie-Boucherie, elle a ouvert, avec de jeunes comédiens, plasticiens et musiciens un laboratoire de recherche autour du mouvement dansé, travaillant sur différents processus d’écriture chorégraphique menant à partager un langage corporel commun réinvesti dans des improvisations structurées. En 2006, six membres de ce groupe passent une commande de création à la chorégraphe qui aboutira à Tribe, pièce de 40 minutes, pour 7 interprètes, sur une musique de Gyorgy Kurtag. Elle sera présentée à l’Imprimerie-Boucherie en novembre 2006 et mars 2007 ainsi qu’aux Jardins d’Alice à Nérigean (33).

 

Depuis, les activités de ce groupe de travail à géométrie variable s’organisent autour du studio Oakspace en Charente-Maritime, qui accueille des résidences d’artistes, des stages et des projections.

 

En 2011 le festival international « Les Grandes Traversées » fait appel à Patricia Chen qui réunit la vidéaste Aurore Aulong et les danseurs Lauren Benoliel et Sébastien Sampietro pour la création de Nobody’s home.

 

Depuis deux ans, Chendance dans sa nouvelle configuration, réunit 5 artistes multidisciplinaires (vidéo, performance, danse bretonne, cirque, sculpture, installations, écriture) français et italiens — Aurore Aulong, Gwendal Raymond, Agathe Boulanger, Grégoire Dévidal, Mattia Mele — qui continuent le travail chorégraphique exploratoire de Patricia Chen à Oakspace. Une création, « Branches » et une nouvelle version de « Nobody’s Home » sont présentées dans le cadre de l’Art en coulisse à Bordeaux le 21, au Café Pompier, le 22 et au musée Ettore Fico à Turin le 28-29 novembre 2015.